CONCOURS HARMONIE HABITAT – LOGEMENTS

CONCOURS NON LAUREAT

L’idée au travers de ce projet réalisé en structure bois est de mettre en valeur ce matériau noble et bio sourcée tout en recherchant la pérennité et la durabilité des ouvrages. Le bois qui sera l’élément structurel prépondérant du projet – le sous-sol étant réalisé en béton- s’exprimera de manière plus nuancée sur les façades. Il constituera un lien fort avec le contexte environnant, la lisière est du projet étant marqué par la présence d’une véritable coulée verte, plantée de nombreux arbres de hautes tiges. Le bois développé dans le projet trouvera une place naturelle dans l’écrin végétal dans lequel il s’inscrit. A partir d’un concept simple basé sur l’assemblage d’éléments modulaires répétitifs, l’objectif est de proposer une hétérogénéité volumétrique par des jeux subtils de variation de hauteur, de décalage, de glissements, d’orientations, de formes…Si l’apparence générale du projet tend vers une certaine forme de diversité, sa mise en œuvre est simple et répétitive. Le travail de variation volumétrique ne doit pas aboutir pour autant à une certaine confusion. Un travail fin sur les matériaux, les percements, les proportions doit permettre de conserver un lien fort entre les différentes composantes du projet et ce malgré les différences induites par la variété programmatique – entre maisons individuelles et logements collectifs.

Les logements intermédiaires

Le travail sur la porosité est-ouest de l’ilot a fortement influencé la conception de ce bâtiment. Notre volonté de conserver une véritable transparence nous a conduit à mettre en place dans cette interstice les éléments de dessertes horizontaux et verticaux, coursives et escaliers par nature ouverts et perméables. Les résidents, en accédant à leur logement, bénéficient de vues privilégiées sur la coulée verte à l’est et sur le tissu urbain environnant à l’ouest. Cette coursive n’est pas uniquement un lieu de passage, elle devient le prolongement de chaque logement permettant l’échange ou la contemplation. Les « modules » de logements gravitent autour de cette espace. La position de ces modules a été guidée par la recherche d’une orientation favorable et dans l’objectif de préserver l’intimité des pièces de vie et des espaces privatifs extérieurs. Ce travail fin d’orientation des logements se retrouve dans la composition des élévations. Nous jouons sur une dualité forte entre les façades intégrant les espaces extérieurs aux logements et les élévations dites courantes. Ainsi le travail sur le relief, les types et proportions des ouvertures mais également sur les matériaux joue fortement sur cette opposition pour donner un caractère dynamique au projet.

Les logements individuels

L’association des maisons par sous-ensemble de 3 rappelle une architecture de type « hameau » plutôt que celle plus commune de l’habitat individuel groupé imaginé dans le plan masse de composition initial. Nous avons choisi cette écriture afin de créer de la diversité, de la variété, évitant la répétition, le systématisme. Ainsi chaque ensemble est unique dans la manière d’imbriquer les maisons, de gérer les accès, d’ouvrir sur les jardins… Sur la base de logements de T4 parfaitement identiques en plan, nous proposons à chaque maison des caractéristiques qui lui sont uniques, donnant une identité à chaque logement, une particularité. Afin d’assurer le lien avec l’environnement urbain proche composé majoritairement de pavillons à l’écriture architecturales traditionnelles, nous avons travaillé sur la forme archétypale de la maison individuelle. Nous reprenons les codes de cette dernière en mettant en place des toitures à deux pentes. En mettant en œuvre un matériau unique qui revêt toitures et façades, en simplifiant au maximum la géométrie de chaque maison, nous conférons à l’ensemble une image très contemporaine emprunte de traditionalisme.

Les matériaux

Les matériaux utilisés sont communs aux deux types de constructions afin de créer un ensemble homogène. La majeure partie des bâtiments est revêtue d’un bardage métallique gris foncé. Par le pas et le relief des ondes qui le caractérisent, ce dernier rappelle le bardage bois également mis en œuvre dans le projet.  Ce matériau est majoritairement utilisé pour ces qualités de solidité et de pérennité – sans entretien spécifique. Le bois est le deuxième matériau qui est mis en œuvre sur les élévations. Il est utilisé plus ponctuellement et spécifiquement sur les façades qui intègrent les espaces extérieurs des logements. Il apporte « douceur » et « chaleur » aux résidents dans les prolongements extérieurs des logements. Des pergolas et des brises vues en bois filtrent la lumière, protègent les habitants et apportent de l’intimité aux logements. Quelques inclusions de ce même bardage dans les façades « métalliques » et un jeu subtil d’ouvertures confèrent à des élévations plutôt lisses un caractère graphique et dynamique.

Nature du projet

PROJET DE CONSTRUCTION DE 18 LOGEMENTS INTERMEDIAIRES ET 6 LOGEMENTS INDIVIDUELS

Surface de plancher

LOGEMENTS INTERMEDIAIRES : 1 178 m² / LOGEMENTS INDIVIDUELS : 514 m² (SU)

Maitrise d'ouvrage

HARMONIE HABITAT

Année

2018

Lieu

BOUGUENAIS (44)